Le nouveau visage de Paris

Capture d’écran 2015-10-25 à 12.10.12

Comment ne pas être solidaire de cette politique dissuasive du « tout voiture » menée par la ville de Paris? Personnellement j’apprécie toutes les velléités, toutes les dynamiques et toutes les décisions qui visent à ce que le citadin se réapproprie son territoire. Face à la dictature de l’urgence qui se développe sous toutes ses formes dans nos sociétés il est important et voire vital qu’on se réserve certains espaces où on apprend à reprendre plaisir à la balade, à la flânerie, à l’évasion et à l’activité physique.

La piétonisation des quais de Seine bas de la rive droite dès 2016 va dans le bon sens. Avec son marché de produits bio régionaux il va permettre de soutenir une partie de l’agriculture de l’Ile de France et éviter que la grande distribution soit l’unique interlocuteur dans ce périmètre. Il va contribuer à réenchanter les bords de seine avec sa guinguette à l’image des bords de marne et nous replonger dans un passé où la cadre champêtre participait à l’exotisme des week-ends franciliens. Pour ceux qui craignent que Paris reste encore une « belle endormie », les city stades ouverts 24h/24 et le projet de boite de nuit sous le tunnel des Tuileries seront là pour les rassurer.

Comment certains peuvent-ils ressortir des arguments relevant du « passéisme Le Corbusien » face à cette vision de développement territorial? Ils ne voient le salut que par une fluidité automobile qui serait un gage de modernité et de croissance économique. A l’image des climatosceptiques, les partisans de l’immobilisme dans la mobilité sont dans le déni complet et sous estiment les enjeux de santé publique. La cité doit-elle aller toujours plus vite, toujours plus haut pour se développer? Nous sommes face à un vrai carrefour de décisions politico, socio, touristico-culturelles qui amorcent la construction du Grand Paris notamment.

Par ailleurs pour reprendre les mots de la maire de Paris « Il ne faut pas oublier l’impact international de la fermeture des voies sur berges aux voitures en termes d’attractivité et de rayonnement de Paris. Si nous ne le faisions pas, nous serions une ville du passé. Au contraire, nous envoyons au monde un signal fort de modernité. D’ailleurs, les secteurs du tourisme, de l’hôtellerie…applaudissent; ils savent bien l’effet immédiat qu’il y aura sur leur chiffre d’affaires ».

Didier Plaideur

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Bordeaux-Citehub

De Bordeaux à Saint-Pierre

Faire de la mixité sociale, une ville attractive

© Lacitéhub.fr 2014 Tous droits réservés.