Monthly Archives

juillet 2017

Paris n’est plus la belle endormie !

paris-843229_1280

Désormais installé sur le podium des 3 meilleures villes à plus fort potentiel au monde, Paris se distingue par sa politique ambitieuse et forte pour développer tout un écosystème autour de l’innovation. Avec des indicateurs au vert dans de nombreux domaines la capitale est l’antithèse de la désertification qui touche les centres-villes des provinces françaises.

 

Paris a le vent en poupe. Arrivant juste derrière San Francisco et New York dans le classement du fameux cabinet AT Kearney qui consacre chaque année les villes les plus attractives, la ville lumière brille aussi par sa dynamique touristique, sociale et solidaire. Au delà de la vitalité économique ce classement prend en compte également le bien-être des habitants. En la matière les efforts pour redonner la place aux piétons et aux riverains doivent être salués. A l’instar des voies sur berge avec la création du parc des Rives de la Seine, la place de la nation tente aussi de se verdir.

 

Consciente des énormes enjeux sociaux, les acteurs politiques de la capitale ne misent pas tout sur le développement économique et financier qui en termes d’image ne doit pas donner l’impression d’une ville pour cols blancs. Où il est souvent question de « boboïsation » ou de « gentrification » de la capitale, on ne peut laisser sous silence le volontarisme social de la politique de la ville. Ainsi plus de 7000 logements sociaux sont prévus pour 2017. Les prix continuent certes de monter mais les pouvoirs publics tentent de freiner la spéculation immobilière notamment avec les velléités d’encadrement des locations Airbnb.

 

Face à toute cette frénésie socioéconomique innovante aussi bien publique (en 10 ans, la ville de Paris a consacré plus d’1 milliard d’euros de fonds publics au secteur de l’innovation), que privée (Station F et l’école 42 de Xavier Niel), ce qui me laisse perplexe c’est la vitesse à laquelle certains centres-villes se vident en province. L’IGF, l’Inspection générale des finances et le CGEDD, conseil général de l’environnement et du développement durable ont sorti un rapport sur la revitalisation commerciale des centres-villes rendu public fin octobre. Il préconise de mettre en place une stratégie de relocalisation de la politique de la ville en faisant des commerçants de vraies parties prenantes. Autre axe d’orientation : l’adaptation au commerce de demain.

 

Même si des efforts sont faits mais l’attraction des habitants pour les nouveaux centres commerciaux ne facilitent pas les choses. C’est vraiment ce fondement de notre société basée sur la consommation à outrance qu’il faut reconsidérer. Et là, c’est aussi aux citoyens de prendre en main le développement et la revitalisation de leurs villes, villages et campagnes par des mouvements tels que la « consom’action » par exemple et le développement de plateformes collaboratives.

Il ne s’agit pas de ne plus consommer mais de mieux consommer ; c’est un changement de paradigme que nous devons intégrer et cela passe par une meilleure éducation au goût et une meilleure cohabitation de l’urbanisation galopante autour de grandes métropoles et le charme d’authentiques centres villes à l’attractivité retrouvée !

© Lacitéhub.fr 2014 Tous droits réservés.